1001nights1

Synopsis :
Ils m'entrainent au bout de la nuit,
Les démons de minuit.
etc...

Yoshitaka Amano a débuté en tant que character designer (comme la majorité des dessinateurs au Japon) sur des séries telles que Gatchaman ou Vampire Hunter D et s'est ensuite tourné vers l'illustration fantastique, notamment sur les oeuvres de Moorcock. Son style est aisément reconnaissable, entre élégance macabre et mysticisme, fantastique et naturalisme. 1001 Nights est une tentative de transposer les travaux de Amano en animation. L'initiative vient de l'auteur lui-même et prend pour base son recueil du même nom. Il a fait appel à Mike Smith, un des responsables des séquences d'animation de Natural Born Killers, pour l'aider dans son projet. Le résultat est absolument magnifique, moins démonstratif qu'on aurait pu le penser et émotionnellement intense. On a le droit à un véritable feu d'artifice graphique aux 4 coins de l'écran et ce à l'aide de techniques variées (de l'aquarelle à la 3D en passant par tout et n'importe quoi).
En dehors du préambule en anglais lu par Gena Rowlands, le film est totalement dépourvu de dialogue. La compréhension se faisant uniquement par l'image. Et par la musique aussi ! Et quelle musique... Le film est porté de bout en bout par une composition de David Newman, utilisant aussi bien des instruments classiques que la guitare électrique et le synthé. A savoir que l'orchestre jouait live pendant le film, ce projet s'inscrivant dans le cadre d'une série de courts avec un score orchestral joué live baptisé Filmharmonic. Il a été montré/joué 4 fois aux USA et le son sur le dvd est une captation d'une de ces performances.
Pour ceux qui veulent se prendre un trip hallucinatoire dans la tronche, 1001 Nights est dispo en DVD au Japon pour la somme de 3500 yens (environ 35 euros avec les frais de port donc). Et si vous avez aimé et que vous êtes prêt à vivre une expérience aussi puissante, tentez L'oeuf de l'ange (Tenshi no Tamago) de Mamoru Oshii. Ou Troll 2 de Claudio Fragasso. Mais il y a des expériences qu'il ne faut mieux pas tenter.

Tout plein de jolies captures.