20 juin 2005

Sa Majesté des Mouches (Lord of the Flies), 1963, Peter Brook, USA

lord_of_the_flies_200x3061Synopsis :
Un avion transportant les élèves d'une école anglaise s'écrasent aux abords d'une île abandonnée. Seuls et désemparés, ils vont essayer de créer une communauté en copiant leurs ainés. La démocratie est de mise donc. Sauf que comme ils faut tout faire comme les grands, ben ça va bien sûr partir en couille.

Barrez-vous les hobbits, z'aviez qu'à lire le titre jusqu'au bout. Et prenez vos poils avec vous, c'est tout dégueulasse maintenant. Bon, je n'ai pas lu le bouquin de William Golding, ce qui est fort dommage bien sûr. Mais cela ne m'a pas empêché d'apprécier cette sympathique comédie de boulevard fort cocasse ma foi.
Aucun des acteurs n'a plus de 15 ans, il en résulte beaucoup d'approximation, une direction parfois limite (surtout pour les plus jeunes) mais une fraicheur et une sincérité qu'un acteur blasé et drogué à la salsepareille ne peut apporter. Les voir si cruels envers les uns et les autres n'en est que plus destabilisant voire choquant. Rien que les gausseries dûes au surnom Piggy du '"costaud flasque" de service crée un malaise qui durera la quasi totalité du film. Tout de même parsemé par de plaisants moments de fantaisie, on est pas là pour pleurer, merde quoi. La tension augmente tout au long du film pour culminer en un final cathartique qui vous fera hérisser les oreilles, si j'en suis sûr, surtout toi là au fond qui rigole alors que je parle, si ça t'intéresses pas tu t'en vas et tu laisses gens écouter ok, non mais on est où là...

Points forts :
- l'île est zolie
- on voit les fesses des garçons (à vos DVD mesdemoiselles)

Points faibles :
- c'est en N&B, c'est trop ringard
- y a pas de SFX
- Ben Stiller joue pas dedans

Il existe deux excellents sites dédiés au film qui en parleront certainement mieux que moi. Quoique, quand on voit le niveau de mes textes, on peut se permettre d'en douter.
Lordoftheflies.org
Lordoftheflies.cjb.net

Trailer

lord_of_the_flies_021
La fine équipe se préparant à aller faire leurs courses affublés de leurs parures Dior 1963 Automne/Hiver dans le supermarché du coin tenu par une femelle chimpanzé homophobe mais néanmoins foncièrement sympathique.

Posté par dirty_flichty à 00:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Sa Majesté des Mouches (Lord of the Flies), 1963, Peter Brook, USA

Nouveau commentaire